Actualités

Se mettre à la pêche à la mouche

Ça y est, votre retraite bien méritée, vous vous dites, pourquoi pas se mettre à la peche a la mouche ? Dans cet article nous allons vous livrer les détails de cette pêche sportive alliant sport, technique et passion de la nature.

Pêche à la mouche : les basiques

Elle se différencie de la pêche au coup par sa technique de pêche plus douce mais particulièrement efficace surtout pour la pêche de certaines espèces de poisson, à savoir les salmonidés.

Le secret de cette pêche sportive résulte du lancer unique et des « mouches ». Les mouches sont des leurres qui imitent certains insectes. Pour ce type de pêche, le lancer est un geste d’une grande technicité. Il faut notamment être capable de sortir sa soie petit à petit, il s’agit ici de la ligne du moulinet. Ce geste technique est accompagné de mouvements de va-et-vient qui sont effectués avec la canne jusqu’à ce qu’on obtienne la longueur voulue.

L’objectif de ce geste est de faire un lancer silencieux qui tend à ne pas effrayer la truite. On pose la mouche et la soie sur la surface de l’eau avec douceur. Il y a également divers types de pêche à la mouche comme la pêche à la mouche sèche, à la nymphe ou au streamer. Sachez qu’il existe des moniteurs de pêche spécialiste dans la pêche à la mouche.

Le matériel nécessaire pour la pêche à la mouche

Il existe directement des packs complets dans lesquels vous trouverez le matériel nécessaire pour la pêche à la mouche. Il existe également diverses marques, à vous de faire le bon choix. N’hésitez pas demander des avis d’amis pêcheurs si toutefois vous en avez, c’est toujours utile.

Dans les boutiques de pêche spécialisées, le matériel de pêche à la mouche est bien souvent le même peu importe la technique de pêche à la mouche que vous utiliserez. Un pêcheur à la mouche doit cependant équipé d’une canne plus ou moins raide. Celle-ci variera du type de poissons que vous souhaitez pêcher. Vous aurez aussi besoin d’action de pointe. Pour la pêche à la mouche sèche, la canne est un peu plus souple pour éviter tout risque de casse au moment du ferrage. Vous aurez aussi besoin d’un moulinet avec une simple réserve de soie et d’un bas de ligne sur lequel sera fixée la mouche. C’est ce qu’on appelle une queue de rat.

Les publications similaires de "Information du jour"

  1. 20 Déc. 2017Ne ratez pas le coche du bio ... investissez dans l'agriculture verte224 clics
  2. 14 Déc. 2017L’histoire du mangeur de cigogne243 clics
  3. 1 Déc. 2017Vous souhaitez améliorer votre anglais, venez participer à un séjour linguistique244 clics
  4. 30 Nov. 2017Pourquoi les marques changent de nom?197 clics